PLF-2023 : 68,95 MMDH pour le département de l’éducation nationale

Online News Magazine

Online News Magazine Chakib Benmoussa, ministre de l’Éducation nationale, du Préscolaire et des Sports. Crédit : Mustapha Razi / Le Desk

Cette enveloppe budgétaire sera allouée pour le financement du plan d’action de l’année 2023 qui porte, notamment, sur l’accélération de la mise en œuvre du programme de généralisation du préscolaire à travers la mise en place d’un modèle de gestion déléguée avec des partenaires associatifs de référence

Le budget du département chargé de l’éducation nationale connaitra en 2023 une augmentation de 6,5 milliards de dirhams (MMDH) par rapport à l’année 2022, pour atteindre une enveloppe budgétaire estimée à 68,95 MMDH, selon la note de présentation du projet de loi de finances (PLF) de l’année 2023.

Cette enveloppe budgétaire sera allouée pour le financement du plan d’action de l’année 2023 qui porte, notamment, sur l’accélération de la mise en œuvre du programme de généralisation du préscolaire à travers la mise en place d’un modèle de gestion déléguée avec des partenaires associatifs de référence, en particulier, la Fondation Marocaine pour la Promotion de l’Enseignement Préscolaire (FMPS), la mise en place d’un système d’assurance-qualité comprenant la formation des éducatrices ainsi que la construction et l’équipement des salles de préscolaire dans l’objectif de la généralisation du préscolaire à l’horizon 2028, fait savoir la note.

A ce titre, une enveloppe budgétaire de près de 2,1 MMDH, dont 135 millions de dirhams (MDH) comme crédits d’engagement, sera mobilisée à cet effet au titre de l’année 2023, dont 1,41 MMDH pour le fonctionnement des classes de préscolaire.

Le même plan porte également sur l’extension de la couverture de l’appui social pour couvrir les besoins en adoptant une approche intégrée de pilotage des différentes composantes liées au transport scolaire, cantines, internats, écoles communautaires ainsi que l’amélioration de la qualité des services de l’appui social par la mise en place d’un cadre de gestion unifié privilégiant l’externalisation, fondé sur des standards de qualité. Dans ce cadre, une enveloppe budgétaire de l’ordre de 1,76 MMDH est mobilisée à cet effet au titre de l’année 2023.

2,6 MMDH pour la construction de nouvelles écoles

Il s’agit aussi du renforcement de l’offre scolaire à travers, notamment, la construction de nouveaux établissements scolaires. Ainsi, au titre de l’année 2023, une enveloppe budgétaire estimée à 2,6 MMDH de dirhams (dont 1,7 MMDH comme crédits d’engagement) sera mobilisée à cet effet, relève la note, notant que ceci permettrait la construction de près de 224 établissements.

La note fait aussi état de la poursuite du programme de réhabilitation des établissements scolaires dont le remplacement des salles en préfabriqué pour assurer les meilleures conditions de scolarisation, avec une enveloppe budgétaire de l’ordre de 2,5 MMDH (dont 783 MDH comme crédits d’engagement). Il s’agit, notamment, de l’aménagement et la réhabilitation de près de 1.746 établissements scolaires, le remplacement de 1.200 salles en préfabriqué et le raccordement au réseau de l’eau potable et d’assainissement respectivement au profit de 1.245 et 2.000 établissements.

Le document cite aussi le développement de l’utilisation des technologies d’information qui porte principalement sur les équipements numériques avec une enveloppe budgétaire de 400 MDH, ainsi que le renforcement des ressources humaines à travers le recrutement de 18.000 enseignants, en plus de 2.000 cadres d’appui administratif et pédagogique au titre de l’année 2023, qui bénéficieront d’une formation initiale au niveau des Centres Régionaux des Métiers de l’Education et de la Formation (CRMEF).

Aussi, et pour garantir la qualité du système de formation des enseignants, un programme de renforcement de la formation initiale des étudiants du Cycle de Licence d’Education (CLE) a été mis en place en vue de faire de ce cycle un parcours d’excellence et la principale voie de recrutement des futurs enseignants du primaire et du secondaire, note le même source.

Dans ce cadre les étudiants du CLE qui adhéreront à des activités pédagogiques durant la période de formation bénéficieront d’une indemnité de 1.000 dirhams/mois, pour un montant global de 260 MDH au titre de l’année 2023, indique la même source, ajoutant qu’un Institut du Professorat sera mis en place pour garantir la qualité du système de formation des enseignants à partir de l’année 2023.

Le PLF énonce aussi le développement du soutien pédagogique au profit des élèves du cycle primaire ayant des lacunes d’apprentissage en adoptant l’approche de l’enseignement au bon niveau (TARL : Teaching At the Right Level) qui a pour objectif le traitement de l’accumulation des lacunes d’apprentissage pour permettre aux élèves d’acquérir les connaissances de base nécessaires à la poursuite de leur parcours d’enseignement avec succès, précisant qu’une enveloppe budgétaire de l’ordre de 300 MDH est mobilisée à cet effet au titre de l’année 2023.

Il est également question du renforcement du sport scolaire, notamment, à travers l’augmentation du nombre des centres sportifs au niveau du primaire de 180 à 260 centres et le doublement du nombre des établissements ayant une filière « Sport et études » pour atteindre un nombre d’élèves de 5 000 contre 2 885 actuellement.

Dans ce cadre, il sera procédé à la mise en œuvre de la convention de partenariat avec la Fédération Royale Marocaine de Football qui prévoit la formation de 1 500 élèves filles dans le cadre de la filière « Sport et études », dédiée au football féminin au sein des établissements d’enseignement au niveau de toutes les académies régionales de l’éducation et de formation.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.

Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite

Read More

Share on Google Plus
    Blogger Comment
    Facebook Comment

0 Comments :

Post a Comment